s
_

Kodomo ni fumuki

Une figure évanescente, féminine, enfantine, un regard fixe, un peu perdu. Tout autour, un univers instable, scintillant, indéfini, qui la laisse pourtant indifférente, imperméable au chaos qui l’environne.

« Kodomo ni fumuki » (Inapproprié pour les enfants, en japonais) est une série de portraits troublants au graphisme aléatoire, oscillant entre calligraphie et graffitis, réalisée par Marlène-b. Le personnage féminin, décliné dans chaque oeuvre, illustre la pureté de l’enfance confrontée au trouble de l’adulte. Malgré la fraîcheur du style, abondamment inspiré des dessins animés japonais qui ont traversé sa jeunesse, l’ensemble est trop agité, trop préoccupé pour appartenir vraiment au monde de l’enfance. La manga amérindienne de Marlène-b, symbole de l’âge innocent, s’inscrit dans une démarche artistique issue autant de l’exploration numérique d’une image en mutation, de sa matière et de sa texture, que des réflexions personnelles de l’artiste sur ses propres peurs et inquiétudes.

 
 

Investir dans une œuvre d’art

Les avantages fiscaux pour les entreprises
et travailleurs autonomes
EN SAVOIR +